Assainissement non collectif / De quoi s'agit-il ? Mise à jour le
25/07/2017
Qu'est-ce que l'assainissement non collectif ?

 

On l'appelle également assainissement autonome ou individuel. D'après la loi sur l'eau de 1992, un assainissement non collectif est un système effectuant la collecte, le prétraitement, l'épuration, l'infiltration ou le rejet des eaux usées domestiques des habitations non raccordées à un réseau public d'assainissement.
Ces installations, récupèrent les eaux usées de votre foyer pour qu'elles ne polluent pas l'environnement lorsque ce dernier n'est pas raccordé au "tout à l'égout".
En milieu rural, l'assainissement non collectif est privilégié à l'assainissement collectif qui lui, est réservé au secteur d'habitat dense (bourg, lotissement). Les deux techniques donnent de bons résultats. Attention, une fosse septique ne constitue pas un traitement, même si lors de son installation (avant 1982), elle répondait aux exigences réglementaires de l'époque.

 

 

1 - Description d'une installation non collective

La collecte

  • Les eaux usées : elles sont produites à différents endroits de votre habitation. Elles doivent être collectées pour être traitées par votre système d'assainissement. Ces eaux proviennent : des WC, de la cuisine, de la salle de bain et de la machine à laver.
    A l'intérieur des habitations, les descentes d'eaux usées doivent être prolongées jusqu'au toit pour créer une prise d'air : c'est la ventilation primaire.
  • Les eaux de pluie : elles doivent être rejetées dans le réseau pluvial de votre commune, dans un fossé ou pouvoir s'infiltrer dans le sol sur place.
    Par souci écologique et économique, on peut récupérer les eaux de pluie dans une cuve pour  nettoyer la voiture, arroser son jardin...

Le prétraitement

 

Le prétraitement est réalisé par la fosse toutes eaux. Cette fosse assure la collecte des eaux usées, la dégradation partielle des matières polluantes et l'immobilisation des matières solides. Un préfiltre est obligatoire pour retenir les matières flottantes. Les gaz produits au niveau de la fosse toutes eaux sont évacuées par une ventilation secondaire. Cette ventilation, située en sortie de la fosse toutes eaux, est munie d'un extracteur statique.

 

Le traitement

 

La fosse toutes eaux permet d'éliminer 30% de la pollution produite. Le reste est éliminé lors de l'infiltration naturelle des eaux, dans le sol ou dans le massif de sable, grâce à l'action des micro-organismes qui y sont naturellement présents. Les eaux ainsi traitées se dispersent ensuite dans le sous sol. L'élimination et la dispersion, constituent le traitement.

Afin, de déterminer le dispositif d'assainissement non collectif le mieux adapté à votre terrain contactez un bureau d'étude pour réaliser une étude de sol.

Pour tous renseignements complémentaires contactez le Service d'Appui Technique à l'Eau et à l'Assainissement (SATEA) du Conseil Général.

Le "Guide Technique pour la mise en oeuvre de dispositifs d'Assainissement Non Collectif" est disponible au siège de la Communauté de communes, ce document est à consulter sur place.

 

 

2 - Comment entretenir son installation ?


En zone d'assainissement non collectif, les dépenses de l'installation, de l'entretien et du nettoyage sont à la charge des particuliers. Ils sont responsables du bon fonctionnement des installations.
Des vidanges seront à effectuer, tous les 6 mois pour le bac dégraisseur et tous les 4 ans pour la fosse toutes eaux. Ces opérations doivent être effectuées par des professionnels habilités dans le domaine de la vidange et du curage.

 

CCPCP - QUAI ROBERT ALBA – BP 43 – 29150 CHATEAULIN
Tel 02 98 16 14 00 - Fax 02 98 86 36 46 - E-mail ccpcp@wanadoo.fr